SNFOLC 13

Nous contacter

SNFOLC 13 :

UD FO, Place Léon Jouhaux, 13 rue de l’Académie,

13232 Marseille cedex 01

Tél : 09 75 70 55 02

snfolc.aixmarseille@wanadoo.fr

 

Nom du responsable de la publication :

Sébastien Puch, secrétaire départemental du SNFOLC 13.

Adhesion a FO
330 ko
adhesion_a_FO.pdf

Le SNFOLC, libre et indépendant, syndicat fédéré et  confédéré :


> FO : 1er syndicat de la Fonction publique d'Etat

> FNEC FP FO : 3ème fédération de l'académie d'Aix-Marseille (syndicats du 1er, du 2d degré et du supérieur,  syndicat des personnels administratifs, syndicat des personnels de direction, syndicats de la formation professionnelle et de la culture...)

Infos 2019-2020

                                              pour suivre l'actualité syndicale  :

Réforme des retraites, E3C, Retrait

21/01/2020

Réforme des retraites, E3C, Retrait

Aucune sanction, aucune menace n’est tolérable
Retrait de la réforme des retraites et des E3C !
Abrogation du Baccalauréat Blanquer et de la réforme du lycée

 

 

 

Téléchargement  du document en pdf : télécharger ici

 

Depuis des semaines, aux côtés des salariés de tous les secteurs, par la grève, les professeurs se battent contre l’individualisation des carrières et des salaires qu’imposerait la réforme Macron/Philippe de la retraite par points.
Depuis des semaines les professeurs sont confrontés au casse-tête des E3C qui individualisent les épreuves du baccalauréat et détruisent la valeur nationale de cet examen.
Dans des centaines de lycées en France, les personnels en AG prennent position et décident le blocage des E3C par la grève et les rassemblements. Les initiatives récentes (occupations de rectorats / les piquets de grève devant les lycées / la reconduction de la grève…) illustrent la détermination
de tous les personnels, dans la continuité de la mobilisation contre la retraite par points.
La mobilisation contre les E3C, pour l’abrogation des réformes Blanquer est partie prenante de la mobilisation actuelle contre la réforme des retraites.
Face à cela, le ministre affiche un mépris insupportable
Affirmant que tout cela « ça se passe très normalement » et « qu’il y a toujours une petite minorité qui est très vocale », le ministre oublie que la réforme du lycée et du baccalauréat ont été rejetées par la majorité des organisations syndicales (décret rejeté par 40 voix contre et 19 pour UNSA et SNALC).
Le ministre ment, il réprime
Il menace les personnels et les élèves de sanctions comme pour le lycée Blaise Pascal en grève et manifestation contre ces épreuves qui remettent en cause le diplôme national, ses épreuves anonymes, nationales et terminales.
Devant plusieurs lycées, le ministre et son gouvernement envoient les forces de l’ordre pour faire passer les épreuves. Incroyable, inacceptable !
Les personnels n’acceptent pas d’être menacés
C’est le ministre et lui seul qui est responsable de cette situation. Depuis le début il a refusé d’écouter les revendications des personnels. Il a méprisé les enseignants qui se sont massivement mobilisés contre sa loi sur l’école de la confiance. Il a méprisé et sanctionné les correcteurs en grève au mois du juillet alors qu’ils défendaient le droit à l’instruction et aux qualifications. Il continue d’ignorer la
colère des personnels qui ont manifesté par milliers suite au suicide de notre collègue Christine Renon.
Le SNFOLC appelle les personnels à se réunir en assemblée générale et à annoncer leur détermination à combattre la réforme des retraites par points par la grève ; leur décision de bloquer les E3C ; à renouveler leur revendication d’abrogation de la réforme du BAC et du lycée.

Aucune sanction, aucune menace n’est tolérable
Retrait de la réforme des retraites et des E3C !
Abrogation du Baccalauréat Blanquer et de la réforme du lycée
Le 24 janvier, préparons la grève totale !

 

 

Personnels de Labo : Mutations statutaire et lignes directrices de gestion : c ' est incompatible Régime universel par points : le hold-up qu’entend organiser le gouvernement