SNFOLC 13

Nous contacter

SNFOLC 13 :

UD FO, Place Léon Jouhaux, 13 rue de l’Académie,

13232 Marseille cedex 01

Tél : 09 75 70 55 02

snfolc.aixmarseille@wanadoo.fr

 

Nom du responsable de la publication :

Sébastien Puch, secrétaire départemental du SNFOLC 13.

  Bulletin d'adhésion  

Fichier à télécharger et à renvoyer à l'adresse ci-contre

format pdf ou doc :

 

 

 

 

Fiche de suivi de carrière à télécharger

et à joindre au bulletin d'adhésion :

 

 

 

5 raisons d'adhérer à FO :

Bulletin adhesion 2020
418 KB
bulletin_adhesion_2020.pdf
Bulletin adhesion 2020
88 KB
bulletin_adhesion_2020.doc
Fiche de suivi syndical 2020
92.8 KB
fiche_de_suivi_syndical_2020.png
5raisons d adherer a FO
175 KB
5raisons_d_adherer_a_FO.pdf
Adhesion a FO
331 KB
adhesion_a_FO.pdf

Le SNFOLC, libre et indépendant, syndicat fédéré et  confédéré :


> FO : 1er syndicat de la Fonction publique d'Etat

> FNEC FP FO : 3ème fédération de l'académie d'Aix-Marseille (syndicats du 1er, du 2d degré et du supérieur,  syndicat des personnels administratifs, syndicat des personnels de direction, syndicats de la formation professionnelle et de la culture...)

Infos 2019-2020

                                              pour suivre l'actualité syndicale  :

Retraites universelle par points : Le retrait !

01/20/2020

Retraites universelle par points : Le retrait !
Le 24 janvier, préparons la grève totale !  Manifestation Rendez-vous à 11H Porte D'Aix à Marseille

 

Macron a décidé que le 24 janvier sa réforme sera présentée au conseil des ministres. Depuis le 5 décembre, face au projet de réforme des retraites par points, la combativité des salariés ne faiblit pas. Les cheminots et les agents de la RATP ont été rejoints par les personnels de l’Education nationale, les raffineries, les ports et docks, les danseurs de l’opéra, les avocats, les personnels du Musée du Louvre… Tous les sondages montrent que la grande majorité de la population soutient le mouvement et s’oppose au projet Macron-Philippe-Berger.

Toutes les manœuvres gouvernementales ont échoué.

L’enfumage sur l’âge pivot, avec la complicité de la CFDT et de l’UNSA, n’a été qu’un pétard mouillé. Personne n’est dupe des concertations sectorielles pour diviser les salariés. Blanquer annonce une revalorisation “historique”, et au même moment le gouvernement confirme le gel du point d’indice jusqu’en 2022. C’est surtout une occasion de remettre en cause les statuts en instaurant de nouvelles primes pour individualiser, mettre en concurrence, introduire de nouvelles missions.

Ils mentent et ils répriment.

Le gouvernement joue la carte de la répression systématique : violences policières, intimidations et arrestations arbitraires, à l’encontre des militants syndicalistes et des lycéens. C’est intolérable pour notre organisation syndicale qui s’oppose à la répression et à la loi « anti-casseurs ».

Le gouvernement est aux abois. Les salariés ne veulent rien lâcher.

Comme si de rien n’était, le gouvernement présente son projet en conseil des ministres vendredi prochain.

Mais rien n’est joué ! Parce que le rejet est énorme et ne cesse de s’approfondir. Les organisations syndicales interprofessionnelles FO, CGT, FSU, Solidaires, CFE-CGC appellent à la grève et à des actions, les 22, 23 et en particulier le 24 janvier pour le retrait du projet de la réforme.

La FNEC FP-FO appelle à tenir partout des réunions, des assemblées générales dès aujourd’hui pour discuter de l’organisation de la grève.

Dans le cadre de l’appel interprofessionnel, préparons l’arrêt total du pays !

Le 24 janvier, jour du Conseil des ministres La grève s’annonce massive, à la SNCF, à la RATP, et dans d’autres secteurs… Des centaines d’AG sont annoncées le 24 au matin pour décider des suites.

Mettons à l’ordre du jour de nos AG la fermeture de nos écoles, de nos établissements et de nos services.

Régime universel par points : le hold-up qu’entend organiser le gouvernement Non à la retraite par points Macron veut plumer également les salariés du privé