SNFOLC 13

Nous contacter

SNFOLC 13 :

UD FO, Place Léon Jouhaux, 13 rue de l’Académie,

13232 Marseille cedex 01

Tél : 09 75 70 55 02

snfolc.aixmarseille@wanadoo.fr

 

Nom du responsable de la publication :

Sébastien Puch, secrétaire départemental du SNFOLC 13.

  Bulletin d'adhésion  

Fichier à télécharger et à renvoyer à l'adresse ci-contre

format pdf ou doc :

 

 

 

 

Fiche de suivi de carrière à télécharger

et à joindre au bulletin d'adhésion :

 

 

 

5 raisons d'adhérer à FO :

Bulletin adhesion 2020
418 KB
bulletin_adhesion_2020.pdf
Bulletin adhesion 2020
88 KB
bulletin_adhesion_2020.doc
Fiche de suivi syndical 2020
92.8 KB
fiche_de_suivi_syndical_2020.png
5raisons d adherer a FO
175 KB
5raisons_d_adherer_a_FO.pdf
Adhesion a FO
331 KB
adhesion_a_FO.pdf

Le SNFOLC, libre et indépendant, syndicat fédéré et  confédéré :


> FO : 1er syndicat de la Fonction publique d'Etat

> FNEC FP FO : 3ème fédération de l'académie d'Aix-Marseille (syndicats du 1er, du 2d degré et du supérieur,  syndicat des personnels administratifs, syndicat des personnels de direction, syndicats de la formation professionnelle et de la culture...)

Infos 2019-2020

                                              pour suivre l'actualité syndicale  :

Communiqué du SDFOLC 13 dénonçant la situation du Collège Versailles

09/30/2019

Communiqué du SDFOLC 13 dénonçant la situation du Collège Versailles

Communiqué du SDFOLC 13

 

Le syndicat FO des lycées et collèges soutient totalement les professeurs du collège Versailles de Marseille (13003) qui ont décidé majoritairement de se mettre en droit de retrait. Voilà des mois que les autorités locales et l’Education nationale ont refusé d’entendre les personnels et les parents d’élèves, ainsi que les interventions du syndicat : faire la rentrée scolaire dans un collège en chantier représente les plus graves dangers.

 

Le SDFOLC s’est adressé à la CARSAT afin que la protection de tous contre tous ces dangers, y compris ceux liés à l’amiante, soit assurée. Les professeurs, en refusant ce « danger grave et imminent » manifestent pleinement leur sens des responsabilités. Ils exercent tout simplement un droit inscrit dans leur statut de fonctionnaire d’Etat que FO entend défendre contre les dernières mesures gouvernementales (loi Blanquer et loi Dussopt).

Le syndicat FO qui est représenté au Comité d’Hygiène et de Sécurité et des conditions de travail départemental (CHSCT) est entièrement disponible pour soutenir les collègues et donner toute son efficacité pratique aux droits de retrait engagés (décret n°82-453 du 28 mai 1982 modifié). Lors de la session ordinaire du CHSCT du 27 septembre, le SNFOLC a déclaré : « Au collège Versailles, plusieurs enseignants ont exercé leur droit de retrait ces derniers jours. Ils ont ainsi réagi à l’absence de définition d’une zone de regroupement en cas d’alerte incendie. Monsieur le Principal s’est employé depuis à corriger cette grave lacune, sans pour autant être parvenu à délimiter un secteur permettant de mettre à l’abri personnels et élèves. Dans leurs alertes, les enseignants du collège Versailles ont également mentionné des risques pour leur santé et leur sécurité en relation avec l’actuel chantier de reconstruction. Ils ont en particulier fait état, à la suite de premières alertes qui remontent au mois de mai dernier, d’éléments incongrus relevés dans le diagnostic amiante leur ayant été remis, notamment le fait que certaines analyses ont été réalisées de manière bien trop sommaire du point de vue du diagnostiqueur lui-même. (…) FO réclame que le droit de retrait soit par conséquent accepté pour chacun des collègues concernés et pour toutes les journées durant lesquelles il a été exercé.

FO tient à rappeler également l’avis voté par le CHSCT Départemental recommandant au propriétaire de délocaliser l’établissement afin de protéger les usagers durant toute la période de reconstruction. »

 

 

Au plan national, le représentant de la FNEC FP FO est intervenu le 5 septembre dernier au CHSCT Ministériel tant sur le collège Versailles de Marseille que sur un collège du Val d’Oise qui se trouve dans une situation similaire. Le syndicat FO exige de Monsieur le Recteur, de Monsieur le DASEN des Bouches du Rhône et de Madame la Présidente du Conseil départemental qu’ils répondent aux revendications des collègues. Marseille, mardi 1er octobre 2019

LE PROJET MACRON – DELEVOYE CONTRE LES RETRAITES EST INSUPPORTABLE ! IL DOIT DISPARAITRE. Réforme des retraites : préparons la grève interpro